La médina de Fès, une des plus anciennes Médinas du monde

La Médina de Fès, ou aussi Fès Lbali, est une des plus anciennes Médinas du monde, elle a été fondée en 789 par Moulay Idriss I, actuellement elle est classée au patrimoine culturel de l’humanité par l’Unesco.

Avec ses ruelles étroites et sombres vous allez rapidement vous retrouvez perdu à l’intérieur, comptez plus d’un millier d’impasses et de ruelles, vous aurez besoin d’assez de temps pour vous familiariser avec la Médina et de vous bien situer.

En longeant la grande artère (Tallaâ Lakbira), vous passez par la Zaouia Tijania, le souk des luthiers et la Mzara. La Mzara c’est l’endroit abritant le banc sur lequel Moulay Idriss a décidé d’édifier la médina de Fès. En poursuivant votre chemin, vous constaterez de superbes babouches exposées à la vente. Elles sont travaillées dans des ateliers artisanaux juste à côté.

Ensuite on arrive sur la place Ennajarines, au sein de laquelle se trouve le somptueux Foundouk abritant le musée des arts et des métiers du bois. Pas loin de ce centre animé, vous pouvez repérer la célèbre zaouïa de Moulay Idriss, fondateur de la médina de Fès.

La rue Mechatine vous mène jusqu’au Souk des Tanneurs et au quartier Chouara. Il est situé un peu loin du centre de la médina en raison des fortes odeurs dégagées. Les Tanneries de la médina de Fès ont préservé leur aspect depuis l’époque médiévale du Maroc. Une fois au sein de ce quartier pittoresque, vous serez enchanté par l’ambiance qui y règne.

Vous ne devriez pas manquer les peaux d’animaux transportés à dos d’ânes en vue d’être séchés au soleil. Un ensemble de bassins servant à mélanger les teintes afin d’obtenir les couleurs souhaitées. Depuis les terrasses des maroquiniers, on peut observer les puits multicolores où les tanneurs travaillent la teinture des peaux. Une occasion rare d’admirer le spectacle consistant en la fabrication des objets en cuir exposés dans les boutiques de la Médina : Babouches, ceintures, sacs, vestes, portefeuilles… L’odeur est certes désagréable, mais l’originalité de ce métier en vaut la peine de le découvrir.

Talâa Kbira et Talâa Sghira signifient la grande pente et la petite pente. Ce sont les deux artères principales de la médina de Fès. Elles relient toutes les deux la porte Bab Boujloud à la place Nejjarine au centre de la médina. Talâa Kbira est rythmé de nombreuses boutiques d’alimentation.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. mike dit :

    hahaha un vrai labyrinthe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *