Traducteur anglais français professionnel : 5 erreurs de traduction à éviter


Publicité



Traducteur anglais français professionnel : 5 erreurs de traduction à éviter

Traduire un document de l’anglais pour le français n’est pas une mission aisée. Pour que la traduction soit réussir, il faudrait maitriser les règles de grammaire de la langue dans laquelle le document sera traduit. De plus, la connaissance du contexte est également un critère à prendre en compte. Pour toutes ces raisons, il est parfois conseillé de faire appel à un expert de la traduction. Nous vous proposons ici un  traducteur anglais français professionnel qui sera capable de vous fournir un service de qualité. Toutefois, si vous choisissez de faire traduire vous-même votre document, il y’a certaines erreurs que vous devez absolument éviter, de peur que votre texte ne perde tout son sens. Nous vous confions dans cet article 5 des pièges les plus communs en traduction que vous devez absolument éviter.

Les faux sens

L’expression « faux sens » est généralement employée pour désigner le fait de prendre un mot pour un autre. C’est une erreur banale mais pourtant courante dans le domaine de la traduction anglais français. Généralement, cette erreur de traduction change complètement le sens de la phrase dans laquelle elle apparait. Si par exemple le faux sens concerne deux mots appartenant au même champ lexical, la faute sera alors plus accentuée et par conséquent l’incompréhension sera plus grande.   

Le contresens

Le contresens est également une erreur de traduction à éviter. Il est différent du fau sens dans la mesure où le contresens concerne toute une phrase ou du moins un groupe de mots. Par définition, un contresens est donc une interprétation erronée d’une phrase ou d’un paragraphe tout entier. Parce qu’il s’agit d’une erreur de traduction très grave, il serait plus judicieux de faire appel à un traducteur anglais français professionnel.  

Le barbarisme

Le barbarisme est une erreur de traduction qui consiste à déformer l’orthographe d’un mot ou alors d’employer un mot qui n’existe pas. C’est une erreur de traduction assez courante mais qui peut être évitée si l’on fait appel à un traducteur professionnel, qui a généralement une grande connaissance es langues.  Très souvent, le barbarisme est le résultat de l’inversion de certaines lettres d’un mot, de l’ajout ou de la soustraction de quelques lettres du mot ou alors d’une analogie avec un autre mot. Mais généralement, le lecteur comprend très vite qu’il s’agit d’une faute et cela ne change pas souvent le sens de la phrase.

Le solécisme

A la différence di barbarisme, le solécisme est une erreur de traduction qui consiste construire une syntaxe qui n’existe pas dans la lange de traduction. La phrase suivante : « Si j’aurais su je ne serai pas venu » et un exemple de solécisme et c’est une faute très souvent commise lors de la traduction de l’anglais vers le français.

L’omission

Omettre de traduire un mot ou un groupe de mot lors de la traduction d’un document est une faute plutôt courante. Très souvent, ce sont les traducteurs inexpérimentés qui commettent une telle erreur car le mot est peut-être trop difficile à traduire et plutôt que de générer un faux sens ou un contresens ce dernier choisit de ne pas traduire le mot.

Voilà donc les 5 pièges que vous devez éviter lorsque vous traduisez un texte ou un document. C’est justement pour vous empêcher de tomber dans ces pièges qu’il est recommandé de faire traduire vos documents par un traducteur professionnel.



Commentaires

Ajouter un commentaire